Babylone

Posté par lejuiferrant le 27 septembre 2010

Encyclopédie Universallis, « Babylone »

Babylone est l’une des plus importantes villes de l’antiquité, Babylone fut la capitale de la Babylonie aux II ème et I er millénaires avant JC, elle était située sur la principale route commerciale entre le Golfe Persique et la Méditerranée. [ndla : Donc déjà au niveau commercial, la ville est entièrement prospère puisque située à une intersection stratégique]. Nabuchodonozor fonde la dynastie Babylonienne et son fils Nabuchodonozor II étendit le royaume jusqu’à la Palestine et la Syrie. [ndla c’est Nabuchodonozor II qui va détruire le Temple de Jérusalem et exiler les Juifs en Babylonie en -586]. Babylone est dotée de nouveaux temples et palais, entourés de vastes murs et enceintes de fortifications et veinée de chemins de procession pavé. C’était alors la plus grande ville du monde couvrant quelques mille hectares .

Nous parlons donc à l’époque de la plus grande ville du monde. Non seulement importante au niveau architectural, commercial mais aussi au niveau stratégique car Nabuchodonozor était alors le plus grand conquérant de l’histoire jusqu’à son époque. Pareil sur le plan culturel, astrologique, astronomique, qu’ils vont développer… C’est clair, à tous les niveaux, cette ville se trouve à son époque au top niveau du monde, c’est la capitale la plus importante de l’antiquité.

C’est à cette époque que viendront les prophètes Isaïe et Jérémie.

Ils vont alors faire une prophétie qui pour l’époque est absolument démentielle.

[Isaïe 13, 19]

« Et Babylone, la perle des royaumes, l’orgueil des Chaldéens sera, comme Sodome et Gomorrhe, bouleversée par l’Eternel. Elle ne sera plus jamais habitée, et ne servira plus de résidence jusqu’à la fin des générations ; l’Arabe n’y dressera pas sa tente, les pâtres n’y feront pas reposer leurs troupeaux. Mais les bêtes sauvages y auront leur gîte, ses maisons seront pleines de hiboux ; les autruches y éliront domicile, et les boucs y prendront leurs ébats. Les chiens sauvages hurleront dans ses palais, et les chacals dans ses châteaux de plaisance. Le temps de sa fin avance rapidement, ses jours ne se prolongeront pas. »

[Jérémie 51, 61]

« Jérémie dit donc à Seraïa : « Quand tu arriveras à Babylone, tu auras soin de donner lecture de tous ces discours. Ensuite tu diras :  » Eternel ! C’est toi qui a décrété contre cette ville sa complète destruction, au point que nul n’y habitera plus, ni hommes, ni bêtes [ndla : on parle ici des bêtes domestiques, étant en ruine, les bêtes sauvages y feront leur gîte comme annoncé par Isaïe], et qu’elle se trouvera réduite à l’état de ruine éternelle ! » « 

Babylone se situe à 34km au sud de Bagdad, sur les murailles de la ville il y avait des bâtiments, et sur ces bâtiments il y avait des jardins, les fameux jardins suspendus de Babylone, une des 7 merveilles du monde. C’est à partir de vers -300 que le déclin de Babylone commença, pour être totalement vidée de ses derniers habitants vers le IIe siècle. C’est donc plus de 3 siècles plus tôt que la prophétie fut annoncée, et voilà comment près de 2 000 ans après,  la Babylone antique n’est qu’un souvenir toujours à l’état de ruine aujourd’hui encore, comme annoncé par nos prophètes.

Certes nous avons vu que l’histoire a confirmé les prédictions incroyables de nos prophètes, mais notons également que la preuve réside tout autant sinon plus dans la question suivante : Comment des personnes sérieuses et intéressées à ce que le peuple Juif continue à pratiquer la Torah peuvent-elles prendre un risque pareil : Dire qu’une ville (et pas la moindre !) sera désertée, ne sera plus ré-habitée et sera à l’état de ruine éternelle jusqu’à la fin des générations ! Comment peuvent-ils assurer une réalité historique qui tous les jours risque d’être contredite ? Si ce n’est qu’ils savaient que Le Dirigeant du monde ferait en sorte que jamais la réalité ne nierait cette prophétie.

P. Biberfeld Universal Jewish History vol 1 p 22

« Après le règne de Korech / Cyrus, Babylone est restée une ville importante, une des capitales de l’empire Perse. Mais petit à petit la ville se vidait de plus en plus. Alexandre le Grand voulait en faire le centre de son empire mondial, mais il en fut empêché par sa mort prématuré, et Babylone finît par disparaître de la scène, elle fut réduite en décombres et resta dans cette état jusqu’à notre époque.« 

Alexandre le Grand mourût en -321 donc déjà 300 ans après l’annonce des prophètes, il veut toujours en faire sa capitale mondiale, ce qui signifie qu’il n’a pas trouvé de capitale plus grande entre la macédoine et l’Inde, Babylone est alors toujours extrêmement importante.

Encyclopédie Universallis, Corpus 3, « Babylone » p.171

« Alexandre le Grand s’était emparé de la ville en -323, décidé à y installer la capitale de son empire et y meurt en -321. Sous la domination des nouveaux venus les textes économiques se raréfient, manifestant l’aggravation du déclin de la cité sur ce plan. Le sable et la poussière de brique s’accumulent sur les ruines de la ville qui avait conservé et fait diffuser l’héritage culturel de Sumer, qui avait perfectionné la divination et l’astrologie que les Chaldéens devaient répandre dans le monde méditerranéen à la fin des premiers millénaires avant JC. Alors commence pour Babylone, la désolation annoncée par les prophètes Juifs qui ne voulaient connaître de la grande ville que les massacres et les déportations de l’époque de Nabuchodonozor. »

Publié dans Babylone | 1 Commentaire »

Deuteronome 29, 21-28

Posté par lejuiferrant le 3 septembre 2010

Deutéronome 29, 21-28

21 Alors, quand les générations dernières, vos descendants qui naîtront plus tard, et l’étranger venu d’une contrée lointaine, observeront les plaies de ce pays-là et les calamités dont le Seigneur l’aura affligé : terre de soufre et de sel, partout calcinée, inculte et improductive, impuissante à faire pousser une herbe ; ruinée comme Sodome et Gomorrhe, Adma et Séboïm, que l’Eternel bouleversa dans sa colère et dans son courroux ;

Pas besoin de longs commentaires tant cette prophétie est frappante de précision, tout historien le confirme, la terre d’Israel fut conquise par dix-neuf peuples durant l’histoire, et aucun n’a pu faire de cette terre devenue aride un pays florissant. Cette terre, depuis que les Juifs en furent exilés est restée jusqu’à leur retour un désert aride, remplie de marécages dangereux, de bêtes sauvages, inculte et improductive comme dit le verset. Tous témoignent de la véracité de cette prophétie,  historiens, voyageurs, juifs, non juifs, écrivains, journalistes, etc ; prophétie faîte par Moïse il y a plus de 3 000 ans, a une époque où la Bible décrit le pays comme étant un véritable paradis terrestre où coule le lait et le miel. Et c’est bien nous « les générations dernières » celles « qui naîtrons plus tard », ainsi que les « l’étranger venu d’une contrée lointaine » qui sommes les témoins de ces plaies qui ont frappé cette terre.

Citons à titre d’exemple Chateaubriand qui, en 1806 visite la Terre sainte, et nous dit : « Nous avançames dans la plaine de Sharon, dont l’écriture loue la beauté… Mais grâce au despotisme musulman, ce sol n’offre de toute part que des chardons, des herves sèches et flétries… ça et là paraissent quelques villages, toujours en ruine… » [Itinéraire de Paris à Jérusalem]

Ou encore Lamartine, en 1835, qui témoigne : « Nous fûmes assis tout le jour en face des portes principales de Jérusalem… Nous ne vîmes rien, nous n’entendîmes rien ; le même vide, le même silence à l’entrée d’une ville de 30 000 âmes, pendant les douze heures du jour, que si nous eussions passé devant les portes mortes de Pompée ou Herculanum. » [Voyage en Orient]

Plus près de nous, citons Mark Twain qui visite la région de la Palestine en 1867 :  » Un pays de désolation dont le sol est suffisamment riche mais entièrement abandonné aux ronces, une immense étendue triste et silencieuse… La Palestine est désolée et laide ». [The innocents abroad, New York, 1966]

23 et quand ils diront, tous ces peuples : « A quel propos l’Eternel a-t-il ainsi traité ce pays ? Pourquoi s’est allumée cette grande colère ? » On répondra : » Parce qu’ils ont abandonné l’alliance de l’Eternel, D. de leurs pères, l’alliance qu’il avait contractée avec eux, après les avoir fait sortir du pays d’Egypte ; parce qu’ils sont allés servir des divinités étrangères et se prosterner devant elles, des divinités qu’ils ne connaissaient point et qu’ils n’avaient pas reçues en partage. Alors la colère de l’Eternel s’est allumée contre ce pays-là, au point de diriger sur lui toutes les malédictions écrites dans ce livre ; et l’Eternel les a arrachés de leur sol avec colère, animosité, indignation extrême, et il les a jetés sur une autre terre comme cela se voit aujourd’hui. »

Le texte nous indique ici que nous répondrons à ces nations que si la terre d’Israel fut ainsi frappée durant ces 18 derniers siècles d’exil, c’est parce que les Juifs se sont détournés de l’Alliance faîte avec eux après la sortie d’Egypte, la Torah ! Et non pas comme l’affirmaient les Nations que si les Juifs furent exilés et la terre d’Israel rendue aride c’est parce qu’ils n’auraient pas reconnu la « nouvelle alliance » amenée par le messie des chrétiens, ou n’auraient pas reconnu le dernier des prophètes d’après les musulmans, où je ne sais quelle autre ineptie, mais bien parce qu’ils se sont détournés de la Torah, justement en suivant des soit disant nouvelles alliances ou des soit disant derniers prophètes. La réponse est claire et elle est donnée par notre maître Moïse depuis 3 300 ans.

28 Les choses cachées appartiennent au Seigneur, notre D. ; mais les choses révélées importent à nous et à nos enfants jusqu’aux derniers âges, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette Doctrine.

Je rapporte tout de même le verset 28 car je ne vois pas comment avec un tel verset qui précise « jusqu’aux derniers âges », d’autres religions peuvent dire aux juifs qu’ils sont dans l’erreur et qu’ils doivent abandonner le Shabat, les Tefilin, les lois de la Cacherout, et tant d’autres commandements (à D. ne plaise !) afin de se joindre aux pratiques de leur religion.

Faisons techouva, retournons à la Source, reconnaissons que la Torah est la parole du D. vivant, qu’elle n’est pas compatible avec les livres venus faire dévier les hommes des pratiques de la Torah, qu’elle est vérité à observer dans tous les âges, et amenons ensemble la Délivrance, par la pratique des 613 mitvot pour les juifs, et par l’observance des Lois de Noé pour les non juifs. Car nous viendront tous sacrifier à l’Etern.l, nous aurons tous  la connaissance universelle du D. d’Israël, qui unira l’humanité comme ne formant qu’un peuple. Comme il est écrit : « D. sera Roi sur tout le monde, en ce jour, D. sera Un et Son Nom sera Un » (Zacharie 14, 9).

Mieux comprendre en vidéo grâce au Rav Dynovisz http://www.ravdynovisz.tv/video.php?video_id=3278

Publié dans Deuteronome 29, 21-28 | Pas de Commentaire »

Le signe de la fin

Posté par lejuiferrant le 3 septembre 2010

Nos maîtres dans le Talmud – Sanhedrin 98B (rédigé il y a près de deux millénaires) posent la question : Quel est le signe que nous serons proche de la fin ?

Réponse du Talmud : Dit Rabbi Abba Tu n’as pas de signe plus clair que celui-ci : le verset d’Ezechiel 36, v.8

Ezechiel ch.36 v.8

“Et vous, montagnes d’Israël,

vous donnerez votre frondaison

et vous porterez votre fruit pour mon peuple d’Israël,

car ils sont près de revenir.

Car me voici venir vers vous,

Je me tournerai de votre coté,

et vous serez cultivées et ensemencées.

Je multiplierai sur vous la population,

la maison d’Israël toute entière ;

les villes seront repeuplées et les ruines rebâties.

Je multiplierai sur vous hommes et bêtes,

ils foisonneront et fructifieront.

Je vous repeuplerai comme dans les temps d’autrefois

et vous ferai plus de bien qu’à vos pères”.

La terre d’Israël est d’après la Torah une terre extrêmement fertile “dans laquelle coule le lait et le miel”.

Pendant 2 000 ans d’exil et donc d’absence juive, rien du tout, la terre reste un désert aride avec des marécages dangereux.

Revient le peuple juif après 2 000 ans d’absence, tout à coup, nous assistons à ce que les non-juifs ont appelé “le miracle agricole israélien”. Comment en quelques dizaines d’années, ce désert est devenu un jardin potager. “Et vous, montagnes d’Israël, vous donnerez votre frondaison et vous porterez votre fruit pour mon peuple d’Israël, car ils sont prêt de revenir…”

Les villes sont repeuplées, les ruines sont rebâties. Sous nos yeux, une autre prophétie annoncée il y a des millénaires par les prophètes qui se réalise, et pas la moindre, celle dont nos maîtres garantissent que son accomplissement signifie que nous sommes proches du dévoilement final !

Publié dans LE signe de la fin | Pas de Commentaire »

Deuteronome 4.27

Posté par lejuiferrant le 22 mars 2010

Deutéronome 4, 27-31

  »L’Eternel vous dispersera parmi les peuples,

et vous serez réduits à un misérable reste

au milieu des nations où l’Eternel vous conduira »

Misérable reste signifie petit nombre. Il y a 2000 ans les juifs représentaient 8% de la population mondiale, ils devraient être aujourd’hui plus de 480 millions, un demi milliard. Or aujourd’hui nous sommes 6.7 Milliards de terriens, dont environ 13 millions de juifs soit moins d’1/5ème de pourcent, moins de 1/500ème du monde…

(…) »C’est alors que tu auras recours à l’Eternel, ton D.ieu ,

et tu Le retrouveras,

si tu Le cherches de tout ton coeur et de toute ton âme.

Dans ta détresse, quand tu auras essuyé tous ces malheurs,

après de longs jours tu reviendras à l’Eternel, ton D.ieu ,

et tu écouteras Sa voix ».

Qui aurait pensé en effet qu’après 2000 ans hors de leur terre et des malheurs tels que la Shoah, le monde orthodoxe juif religieux serait en pleine progression ? Alors qu’à l’époque il y avait dans chaque famille juive au moins un mariage mixte, aujourd’hui nous voyons que pratiquement dans chaque famille il y a au moins un oncle, un cousin, une tante, quelqu’un qui a fait Techouva, c’est à dire qui a décidé de revenir vers D.ieu et de respecter Ses Commandements.

« Car, c’est un D.ieu clément que l’Eternel, ton D.ieu, 

Il ne te délaissera pas,

Il ne consommera pas ta perte,

et Il n’oubliera point l’alliance de tes pères,

l’alliance qu’Il leur a juré. »

Promesse faite que le peuple juif est un peuple éternel, de tout temps les ennemis du peuple d’Israel ont tenté de les faire disparaître, soit physiquement, soit par conversions forcées, soit par assimilation. Or nous voyons que voilà plus de 3500 ans que le peuple juif a réussi à traverser les siècles dans des conditions d’infériorité extraordinaire par rapport aux puissances énormes qui ont de tout temps voulu sa disparition.

Ce passage du Deutéronome est éclatant de vérité, verset par verset nous sommes les témoins de la réalisation de cette, ou plutôt de ces (car chaque verset en est une en soi) prophéties !

Publié dans Deuteronome 4,27-31 | Pas de Commentaire »

Le retour des Juifs en Israël

Posté par lejuiferrant le 22 mars 2010

Si on résume les 20 derniers siècles d’histoire du peuple juif c’est à peu près toujours le même scénario, le peuple d’Israel est dispersé partout, puis il est expulsé d’un pays à l’autre en moyenne tous les siècles. Les juifs sont persécutés, croisades, inquisition, autodafés, pogromes, cosaques, tsars, etc… Et tout à coup, en un siècle, beaucoup de choses changent, dont notamment :

Le retour des juifs en Terre d’Israel

Durant 2 000 ans d’exil les juifs ne voyaient pas le bout. Des dizaines de milliers de juifs ont quitté le judaïsme en disant « Où est D.ieu ? », « Pourquoi autant de souffrances ? »

Depuis leur déportation 500 ans ont passés, 1 000 ans, 1 500 ans, 1 700 ans, 1 800 ans toujours rien, toujours l’exil. Alors, pour renforcer la foi en D.ieu les Sages ont instauré au début de la prière quotidienne ces versets de la Torah :

Deutéronome ch.30 v.3

« L’Eternel ton D.ieu te prenant en pitié,

mettra un terme à ton exil,

et il te rassemblera du sein des peuples

parmi lesquels il t’aura dispersé.

Tes proscrits fussent ils à l’extrémité des cieux,

l’Eternel, ton D.ieu, te rappellerai de là,

et là même Il irait te reprendre.

Et Il te ramènera, l’Eternel, ton D.ieu,

dans le pays qu’auront possédé tes pères,

et tu le posséderas à ton tour,

et Il te rendra florissant et nombreux,

plus que tes pères. »

Il est écrit noir sur blanc depuis des millénaires que D. dispersera les Juifs, et il est marqué qu’un beau jour Il les ramènera.  

Voilà une prophétie qui se réalise sous nos yeux, actuellement. On y est, nous la vivons en ce moment même, à chaque seconde. Les juifs sont rentrés en Israël. Ils possèdent à nouveau ce pays après que 19 peuples l’aient conquit tour à tour. La terre d’Israel reconnaît ses propriétaires, les enfants d’Israel, et nous offre un pays florissant, des villes repeuplées, des ruines rebâties !

Publié dans Le retour en Israel | Pas de Commentaire »

 

Paroisse St Fulcran en Lodé... |
Groupe des Jeunes St François |
islam 3 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Librislam - Librairie islam...
| Choisis donc la vie... Dt...
| ESCUELA DE MAGIA DE AVALONC...