Babylone

Posté par lejuiferrant le 27 septembre 2010

Encyclopédie Universallis, « Babylone »

Babylone est l’une des plus importantes villes de l’antiquité, Babylone fut la capitale de la Babylonie aux II ème et I er millénaires avant JC, elle était située sur la principale route commerciale entre le Golfe Persique et la Méditerranée. [ndla : Donc déjà au niveau commercial, la ville est entièrement prospère puisque située à une intersection stratégique]. Nabuchodonozor fonde la dynastie Babylonienne et son fils Nabuchodonozor II étendit le royaume jusqu’à la Palestine et la Syrie. [ndla c’est Nabuchodonozor II qui va détruire le Temple de Jérusalem et exiler les Juifs en Babylonie en -586]. Babylone est dotée de nouveaux temples et palais, entourés de vastes murs et enceintes de fortifications et veinée de chemins de procession pavé. C’était alors la plus grande ville du monde couvrant quelques mille hectares .

Nous parlons donc à l’époque de la plus grande ville du monde. Non seulement importante au niveau architectural, commercial mais aussi au niveau stratégique car Nabuchodonozor était alors le plus grand conquérant de l’histoire jusqu’à son époque. Pareil sur le plan culturel, astrologique, astronomique, qu’ils vont développer… C’est clair, à tous les niveaux, cette ville se trouve à son époque au top niveau du monde, c’est la capitale la plus importante de l’antiquité.

C’est à cette époque que viendront les prophètes Isaïe et Jérémie.

Ils vont alors faire une prophétie qui pour l’époque est absolument démentielle.

[Isaïe 13, 19]

« Et Babylone, la perle des royaumes, l’orgueil des Chaldéens sera, comme Sodome et Gomorrhe, bouleversée par l’Eternel. Elle ne sera plus jamais habitée, et ne servira plus de résidence jusqu’à la fin des générations ; l’Arabe n’y dressera pas sa tente, les pâtres n’y feront pas reposer leurs troupeaux. Mais les bêtes sauvages y auront leur gîte, ses maisons seront pleines de hiboux ; les autruches y éliront domicile, et les boucs y prendront leurs ébats. Les chiens sauvages hurleront dans ses palais, et les chacals dans ses châteaux de plaisance. Le temps de sa fin avance rapidement, ses jours ne se prolongeront pas. »

[Jérémie 51, 61]

« Jérémie dit donc à Seraïa : « Quand tu arriveras à Babylone, tu auras soin de donner lecture de tous ces discours. Ensuite tu diras :  » Eternel ! C’est toi qui a décrété contre cette ville sa complète destruction, au point que nul n’y habitera plus, ni hommes, ni bêtes [ndla : on parle ici des bêtes domestiques, étant en ruine, les bêtes sauvages y feront leur gîte comme annoncé par Isaïe], et qu’elle se trouvera réduite à l’état de ruine éternelle ! » « 

Babylone se situe à 34km au sud de Bagdad, sur les murailles de la ville il y avait des bâtiments, et sur ces bâtiments il y avait des jardins, les fameux jardins suspendus de Babylone, une des 7 merveilles du monde. C’est à partir de vers -300 que le déclin de Babylone commença, pour être totalement vidée de ses derniers habitants vers le IIe siècle. C’est donc plus de 3 siècles plus tôt que la prophétie fut annoncée, et voilà comment près de 2 000 ans après,  la Babylone antique n’est qu’un souvenir toujours à l’état de ruine aujourd’hui encore, comme annoncé par nos prophètes.

Certes nous avons vu que l’histoire a confirmé les prédictions incroyables de nos prophètes, mais notons également que la preuve réside tout autant sinon plus dans la question suivante : Comment des personnes sérieuses et intéressées à ce que le peuple Juif continue à pratiquer la Torah peuvent-elles prendre un risque pareil : Dire qu’une ville (et pas la moindre !) sera désertée, ne sera plus ré-habitée et sera à l’état de ruine éternelle jusqu’à la fin des générations ! Comment peuvent-ils assurer une réalité historique qui tous les jours risque d’être contredite ? Si ce n’est qu’ils savaient que Le Dirigeant du monde ferait en sorte que jamais la réalité ne nierait cette prophétie.

P. Biberfeld Universal Jewish History vol 1 p 22

« Après le règne de Korech / Cyrus, Babylone est restée une ville importante, une des capitales de l’empire Perse. Mais petit à petit la ville se vidait de plus en plus. Alexandre le Grand voulait en faire le centre de son empire mondial, mais il en fut empêché par sa mort prématuré, et Babylone finît par disparaître de la scène, elle fut réduite en décombres et resta dans cette état jusqu’à notre époque.« 

Alexandre le Grand mourût en -321 donc déjà 300 ans après l’annonce des prophètes, il veut toujours en faire sa capitale mondiale, ce qui signifie qu’il n’a pas trouvé de capitale plus grande entre la macédoine et l’Inde, Babylone est alors toujours extrêmement importante.

Encyclopédie Universallis, Corpus 3, « Babylone » p.171

« Alexandre le Grand s’était emparé de la ville en -323, décidé à y installer la capitale de son empire et y meurt en -321. Sous la domination des nouveaux venus les textes économiques se raréfient, manifestant l’aggravation du déclin de la cité sur ce plan. Le sable et la poussière de brique s’accumulent sur les ruines de la ville qui avait conservé et fait diffuser l’héritage culturel de Sumer, qui avait perfectionné la divination et l’astrologie que les Chaldéens devaient répandre dans le monde méditerranéen à la fin des premiers millénaires avant JC. Alors commence pour Babylone, la désolation annoncée par les prophètes Juifs qui ne voulaient connaître de la grande ville que les massacres et les déportations de l’époque de Nabuchodonozor. »

Publié dans Babylone | 1 Commentaire »

 

Paroisse St Fulcran en Lodé... |
Groupe des Jeunes St François |
islam 3 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Librislam - Librairie islam...
| Choisis donc la vie... Dt...
| ESCUELA DE MAGIA DE AVALONC...